Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stade Lavallois Museum

Stade Lavallois Museum

Site consacré à l'histoire de l'équipe de football du Stade Lavallois et aux valeurs portées par les joueurs au maillot tango.

Ils ont osé...enfin!

Ils ont osé....enfin !
Il y a un an sur ce blog et la page Facebook qui y est associée, je dénonçais sous le titre « ils ont osé », le vendredi 24 Avril 2015 comme un jour noir pour le stade lavallois. Ce jour où recevant le gazelec d’Ajaccio le stade lavallois pour rendre hommage à l’une des plus belles pages de son histoire ( la finale en 1965 contre le gazelec d’Ajaccio du championnat de France amateur joué au Parc des Princes ) s'était contenté, de 8 malheureuses lignes dans son programme sans photos pour se rappeler sa mémoire et ses valeurs ….Ce jour-là plus qu'une paresse , c'est une vacuité intellectuelle de ses dirigeants mais aussi des politiques et des journalistes prompte à oublier le passé qui avait frappé collectivement Laval . Cette faute mettait aussi en exergue l’incapacité du club à valoriser son passé, condition pourtant essentielle dans le football moderne pour se construire un avenir. C’est le stade lavallois muséum qui avait obtenu non sans mal un article le 7 juin 2015 dans Ouest France sur la finale de 1965.
Ce vendredi 13 mai 2016, lui restera comme une soirée inoubliable pour nombreux d’entre nous. Celle peut être d’un club qui comprends enfin d’où il vient et apprend à vivre avec ce passé qui fut pour lui, pendant longtemps, un poids presqu’une honte .De cette histoire glorieuse que chacun se raconte mais qui comme dans un repas de famille semble devenue au fil du temps une gêne. Parce qu’en Mayenne, le passé doit rester le passé et c’est ainsi …
Ce vendredi 13 mai 2016, il y avait 10 000 spectateurs dans l’antre de Le Basser, le maillot tango frappé en diagonale du fameux « Président », Denis Zanko , le prodige de la saison 1985 sur le banc avec Lilian Nalis , il avait Mimi , le grand Alain Desgages et ses copains de 1976 , peut être aussi Buzaré , Miton dans les tribunes ….et Antony Goncalves en pleure , le grand capitaine …et surement aussi l’esprit de Jacques Ferrette , d’Henri Bisson et de Mister Cacahuète . Il y avait des rêves d’enfants et la fierté d’être lavallois …de ce maillot orange et noir.
Alors merci Monsieur Duraincie d’avoir enfin osé, surement parce que vous n’êtes ni lavallois ni mayennais, et que vous avez compris à quel point le stade lavallois a besoin de son histoire.

Laurent VILLEBRUN ( stade lavallois museum )

Ils ont osé...enfin!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article