Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Stade Lavallois Museum

Stade Lavallois Museum

Site consacré à l'histoire de l'équipe de football du Stade Lavallois et aux valeurs portées par les joueurs au maillot tango.

Les derniers remparts du Stade

Les gardiens de but : l’école lavalloise

 

Tout au long de son histoire le Stade Lavallois a connu d’excellents gardiens de but qui ont participé activement à ses succès. Souvent issus du Nord de la France, ils ont donné naissance à une véritable «  école lavalloise »  de gardiens faite de rigueur et de travail. Fait rare pour un petit club, le Stade Lavallois a fourni à l’équipe de France, l’un de ses portiers titulaires en la personne de Jean Pierre Tempet (5 sélections).

 

Déjà en championnat amateur , le Stade lavallois possédait des gardiens de grand talent en la personne de Serge Gauchet (Saisons 1961-1966 ), Bernard Joss  gardien de la finale de 1965 (Saisons 1963-1966) ,Yves Tanguy ( Saisons 1966-1971) et  André Castel (Saisons 1970-1972).

La 2éme Division  puis l’accession en 1èreDivision a permis à certains d’entre eux de se distinguer et de connaitre une brillante carrière

 

Franck NIVAULT (Saisons 1969-1975)

 

Bon gardien, d’abord titulaire il fut ensuite la doublure de Jacky Rose.

De 1987 à 2001, il fut dirigeant du Stade Lavallois.

Il est décédé le 30 Septembre 2011

 

Fiche Tango foot : link 

 SL 231    

 


Jacky ROSE
(Saisons 1971-1981)


Né le 10 Avril 1947 à Hem (59)

Formé à Sedan, il arriva en 1971 au Stade Lavallois.

Gardien de but doté d’une belle détente, excellent sur les balles aériennes, il fut l’un des piliers de l’équipe qui accéda à la 1ère Division. Ses interventions furent déterminantes lors des matchs de barrages. Il restera à jamais comme le gardien mythique des années 70-80 du Stade Lavallois

 


divers 032    Rose

SL 235     miroir 3

ROSE 2
jacky rose

 



Jean-Pierre TEMPET (Saisons 1978-1983)

 

T2

 

  

 

 
Né le 31 décembre 1954 à Humbercourt ( 60)

Pur produit de la formation du RC Lens, il débuta sa carrière pro en 1972 .Titulaire du poste chez les sang et or en 1976-1977, il finira second du championnat,. Pourtant il connaîtra  une deuxième saison plus compliquée. En effet malgré de bonnes prestations en coupe d’Europe, il participe en championnat au naufrage du club artésien qui sera relégué en fin de saison. La sanction est rapide puisqu’il prend la direction de Nantes afin de servir de doublure au grand Jean Paul Bertrand- Demanes, inoxydable titulaire. L’expérience nantaise ne durera que 3 mois, et sans avoir disputé un seul match Jean Pierre Tempet, rejoint le Stade Lavalloisen octobre 1978 pour suppléer Jacky Rose. Malheureusement pour ce dernier ; les qualités entrevues à Lens vont permettre à Jean Pierre Tempet de voler la vedette à son ainé et de devenir l’un des meilleurs gardiens du championnat de France. Avec Uwe krauseil fait figure de pilier du miracle lavallois durant la période 1980-1983. Lors de la saison 1982-1983, Jean Pierre Tempet multiplie les exploits et permet à l’équipe mayennaiseen pleine confiance de se mêler aux cadors du championnat de France. C’est alors que Michel Hidalgo le sélectionneur national s’intéresse  au gardien moustachu   du petit poucet lavallois. En effet à cette époque après la coupe du monde de 1982, le titulaire du poste Jean Luc Ettori ne donnait pas entière satisfaction et les jeunes gardiens (Joël Bats, Albert Rust ou Philippe Bergeroo) tardaient à affirmer leur potentiel. Un nom semblait faire l’unanimité Jean Pierre Tempet. Il fut essayé le 10 Novembre 1982 face aux Pays Bas (Pays-Bas 1 France 2). Durant cette saison il connaitra   à quatre reprises les joies de la sélection (contre le Portugal, l’URSS, la Yougoslavie et la Belgique). Il n’encaissa que deux buts et semblait parti pour une longue carrière internationale en vu de l’Euro 84 qui devait se dérouler en France. Parallèlement il continua ses prestations de haut niveau dans le championnat et permit au Stade Lavallois de décrocher une 5 éme place synonyme de qualification pour la coupe de l’UEFA.

Malheureusement le stade lavallois n’avait  pas su à l’automne proposer à son gardien un nouveau contrat et le statut d’international de Jean Pierre Tempet attisa les convoitises.

C’est donc naturellement que Jean Pierre Tempet quitta le Stade Lavallois pour retourner dans son club formateur le RC Lens avec certainement un petit esprit de revanche. Malgré une saison convenable il ne retrouva plus le maillot de l’équipe de France et ne sera pas retenu pour l’Euro.


Indéniablement Jean Pierre Tempet reste le meilleur gardien ayant évolué sous les couleurs lavalloise. Son sens de l’anticipation et sa clairvoyance en ont  de lui fait un grand gardien mais ce que retiendra le public lavallois c’est un grand professionnel doté  d’un contact humain et d’un gentillesse rare.

 


T2
 


T3    tempet
JP.Tempet en 1979                              JP.Tempet en Equipe de France 

SL 240
JP Tempet reçoit des mains d'André Pinçon maire de Laval la médaille de la
ville pour ses sélections en équipe de France ( Photo Livre M.JOUNEAUX)

 


anc 001

  Laval 15 068

 

 

 


SL 191


Laval 15 006

 

 

 

 

 

 France Football N°1939 du 7 Juin 1983 ( Collection LV)

SL 190

SL 199

SL 192SL 193

SL 194SL 195

SL 196SL 197

SL 198 

 

 

 

Jean Michel GODART (Saison 1983-1988)

 

 

 Godart

 

Né le 20 Juillet 1953 à Maisnil les Ruitz (62 )

 

Natif du Nord comme Jean Pierre Tempet, cet impressionnant gardien (1.92m, 88 kg) n’a pas tapé dans l’œil des recruteurs locaux du RC Lens ou de Lille. II signe à l’âge de 21 ans à l’US Noeux les Mines  club de division 3. Il y passera 10 ans. En 1976 il découvrira la Division 2 avec son club et disputera même lors de la saison 1980-1981 les barrages pour l’accession en 1ére division contre Toulouse sous la direction d’un jeune entraineur talentueux Gérard Houllier. Après le départ de ce dernier, Noeux les Mines retrouve l’anonymat et Jean Michel Godart semble devoir se résigner à une honnête carrière de gardien de D2.

 

SL 276

 SL 275

 

 

Pourtant à la fin de 1983, Michel Le Milinaire l’entraineur lavallois à la recherche d’un remplaçant à Jean Pierre Tempet jette son dévolu sur Jean Michel Godart et le fait signer sous les couleurs Tangos.

Quel ne fut pas l’étonnement, voir le scepticisme de nombre d’observateurs face à ce choix. Comment un modeste gardien de 2émedivision pouvait il remplacer un gardien international et surtout permettre à l’équipe lavalloisequalifiée pour la coupe de l’UEFA de ne pas sombrerface aux ténors européens. Le sorcier lavallois à la casquette avait il définitivement perdu la tête ?

Mais c’est justement lors de la campagne européenne que Jean Michel Godart entra dans la légende et participa à écrire les plus belles pages de l’histoire du Stade Lavallois. Lors du match aller du 1ertour face au Dynamo de Kiev, le gardien lavalloisen état de grâce va écœurer à lui seul les attaquants soviétiques. Il arrête tout et devient le héro du match. Aux journalistes il déclare la fameuse phrase qui lui faudra le surnom de grand schtroumpf : « Ils nous ont pris pour des schtroumpfs, on les a bien schtroumpfés !" "

 

 

Reprotage sur Kiev-Laval : link

 

 

 

Au match retour alors que Laval mène 1-0 il saura pendant le dernierquart d’heure rassurer sa défense en se montrant intransigeant sur sa ligne. Michel Le Millinaire  lui rendra d’ailleurs hommage en insistant à la fin du match sur cette prestation : « Fantastique. Je ne crois pas trop exagérer en disant que c’est lui qui nous a tenu le match pendant le dernier quart d’heure. »

Après la fin de l’aventure européenne, le grand Jean Michel devient la coqueluche des supporters et pendant deux saisons s’affirme comme le titulaire indiscutable des cages lavalloises et l’un des bons gardiens du championnat.

En 1985, il se blesse gravement et perd sa place au profit de son remplaçant Stéphane Osmond issu du centre de formation. De retour il ne reviendra jamais à son niveau antérieur  et  à la fin de la saison 1988 raccrochera les gants à l’âge de 35 ans.

Jean Michel Godart restera à jamais comme le gardien de l’aventure européenne du Stade Lavallois. Chacun à encore en mémoire ce géant qui fit plier le grand Dynamo de Kiev avec ces copains aux maillots Tango. Il laissera aussi l’image d’un homme humble, simple et travailleur.

Il poursuivra une carrière d’entraîneur ( dont une saison à Château-Gontier) et reviendra au stade lavallois comme  entraîneur des gardiens lors de la saison 2005-2006 .

 

 

395756img106

 

 


France Football N°1960 du 1er Novembre 1983 ( Collection LV)

SL 203SL 205

SL 204

SL 206SL 207


SL 208  SL 209

 

 

  SL 211            SL 212

 

Article  Une saison de Football 1984 ( Collection Cyril YVON) 

 

 

Une saison de football 1984

 

  

 

 

 

 Pascal ROUSSEAU (Saisons 1987-1989)

 

Guide But 001

 

  

 SL 008       ROUSSEAU

 

 

 

Né le 4 Mars 1962 à Paris (75) 

Malgré le retour de Jean Michel Godart après sa blessure et l’éclosion de Stéphane Osmond, Michel le Millinaire ne souhaitant pas faire de ce dernier son titulaire songe à recruter un gardien.  Il fera signer en provenance du LOSC Pascal Rousseau. Gardien de grand talent ce parisienne formé au Paris FC semble pourtant cantonné à des rôles de doublures que ce soit au Racing Club de France acheté par Lagardère ou au LOSC.

Pendant les deux dernières saisons du Stade Lavalloisil sera le titulaire du poste mais ne pourra pas empêcher la descente.

Ses prestations lui permettront de rebondir fin 1989 en signant à l’Olympique de Marseille avec lequel il remporta le titre de champion de France 1990  du club en D1.

Gardien spectaculaire, chacun se souvient de ses tenues fluo qui faisaient sensation dans un milieu habitué aux couleurs ternes.

  

  

 

 

 

Article dans Onze N°156 de Décembre 1986 concernant la ligne de vêtements que venait de lancer Pascal Rousseau.

 

 

sl 299

 

 

 

  

 

 

Stéphane OSMOND (1979-1987 et 1988-1995)

 

 

SL 018         SL 211-copie-1

 

 

 

Né le 21 Aout 1962 à Saint-Lô (50)

 

Il arriva en 1979 au centre de formation du Stade Lavallois. De 1979-1987 il se contenta souvent du rôle de doublure de Jean Pierre Tempet ou de Jean Michel Godart. La blessure de ce dernier lui permettra toutefois de disputer  de nombreux match comme titulaires. Il fut prêté à LouhansCuisseaux en Division 2 pendant la saison 1987-1988. De retour il ne put qu’assister au naufrage de l’équipe tango et à la rétrogradation à l’échelon inférieur.

La descente permit à Stéphane Osmond de devenir titulaire et de connaitre une seconde carrière brillante . Il devint donc pendant 7 saisons le gardien du Stade Lavallois jusqu’à la fin de 1995.en ligue 2.

Garçon sérieux et travailleur, attaché au club qui l’avait formé et doté d’une solide expérience, il paraissait naturel qu’il intègre le staff du Stade Lavallois et perpétue ainsi cette école lavalloise des gardiens de but. Depuis 2006 entraîneur des gardiens du Stade Lavallois , il apparaît comme un lien essentiel entre le passé et l’avenir du club.

 

 


SL 071

sl 250

 sl 251

 Carte Panini 1994 Collection LV

 

 

  

 

 


Lionel PEREZ (Saison 1995-1996)

 

 

 

PEREZ

 

 

 

 

 

Né le 24 Avril 1967 à Bagnoles-sur-Cèze

 

Le remplacement de Stéphane Osmond ne semblait pas facile. Lionel Perez arriva de Bordeaux sous forme de prêt .Gardien atypique, il participa sous la direction de Denis Troch à l’une des plus belles saisons du Stade. Sa sureté dans les prises de balles et ses reflexes étonnants ont été des éléments déterminants dans la belle quatrième place des tangos.

Lionel Perez quitta la Mayenne en fin de saison pour connaitreune carrière assez longue de globe trotter dans de nombreux clubs anglais.


 

 

Christophe GARDIE (1996-2002)

 

 

       

 

GARDIE

 

 

Né le  21 novembre 1964 à Arras (62)

 

 

Formé au RC Lens, Christophe Gardié est un enfant du stade Bollaert au même titre que Jean Pierre Tempet. Mais son avenir semble bien vite bouché eu égard au statut du titulaire de l’époque Gaëtan Huard et doit se contenter du rôle de doublure. Après un passage à Guingamp en D2, puis à Sochaux en ligue 1, il signera à Louhans-Cuiseaux (Ligue 2) et Perpignan (National et Ligue 2). C’est après 3 ans en pays catalan que Christophe Gardié signe à l’été 1996 au Stade Lavallois. Les dirigeants semblent avoir trouvé le gardien d’expérience qu’ils recherchaient pour offrir au club tango de nouvelles  ambitions suite à la bonne saison 1996-1995.

Pendant 6 ans Christophe Gardié restera à Laval. Il sera considéré comme l’un des gardiens les plus sûr de Ligue 2 et participera activement au maintient du club mayennais en ligue 2 malgré un déclin qui semble relativement inéluctable.

Il prendra sa retraite à l’âge de 38 ans après une carrière au plus haut niveau de plus de 18 ans.

Il reviendra au Stade Lavallois durant la période 2004-2006 en tant qu’entraineur adjoint suite au retour de Denis Troch.

Il entraîne actuellement les gardiens du FC Toulouse.

Christophe Gardié restera comme l’un des grands gardiens du Stade Lavallois et un très grand professionnel.

 

 

 

Sta 055

Guide But 007

 

 

 

 

Jérôme HIAUMET (Saisons 2001-2006) et Frederic GUEGUEN (2002-2004)

 

Jerome Hiaumet

 

hiaumet

 

 

 

 

Né le 12 Avril 1979 à Alençon (61)

 

Gardien prometteur et très doué Jérôme Hiaumet fut sélectionné en équipe de France des mois de 19 ans alors qu’il évoluait au Stade Malherbe de Caen.

 

Il rejoint le Stade Lavallois en 2001 où il restera 5 ans sans jamais vraiment conquérir ses galons de titulaire indiscutable. Il partira ensuite en National à Sète puis à Cannes après avoir disputé 41 matchs avec le Stade Lavallois. Il est actuellement à Angers.

 

 

Guide But 008

 

 


 

 

Frederic Gueguen

 

Né le 2 Décembre 1970 à Brest (29)

 

GUEGUEN

 

En concurrence avec Jérôme Hiaumet, ce gardien expérimenté restera deux saisons au Stade Lavallois où il disputera 61 matchs.

 

 

 

 


Fabrice CATHERINE
(Saisons 2004-2006)

 

 

 

Né le 12 Mai 1973 à Caen (14)

 

Formé à Caen , Fabrice Catherine évoluait en Ligue 2 portugaise où il fut élu meilleur gardien en 2004 avant de signer au Stade Lavallois.

Il y restera deux saison et laissera le souvenir d’un gardien sûr qui malheureusement ne pourra empêcher la descente en National.


RENNES CATHERINE 110707
 

  Guide But 005

 

 

  

 

Arnaud BALIJON (Saisons 2006- )

 

 

Né le 17 Juin 1983 à Reims (51)

 

Né à Reims , Arnaud Balijon a été formé au LOSC . Il passa par toutes les équipes jeunes et perdit la finale Gambardella en 2000 avec les - de 17 ans nationaux des Dogues.

Il continua son parcours à Reims . Aprés une montée en CFA 2 avec l'équipe réserve , il intégrera l'effectif professionnel lors de la saison 2001/ 2002 .et connaitra l'accession en Ligue 2. ( 11 matchs). 

Aprés seulement une Saison en Ligue 2 , le club champenois redescent . Arnaud devient le titulaire au poste de gradien et permet à nouveau à Reims d'accéder à l'échelon supérieur à la fin de la saison 2003-2004. Lors des deux saisons suivantes il perdra sa place de titulaire progressivement ( 19 matchs puis 4 matchs)..

Cantonné au rôle de doublure dans le club champenois , il se décide à changer d'air et signe au Stade Lavallois  nouvellement relégué en National en 2006.

Pendant les trois saisons de National il ’affirma comme un des meilleurs gardiens du championnat et le titulaire indiscutable dans les cages mayennaises.

Sa régularité, gage de stabilité défensive pour les tangos fut récompensé par la montée en Ligue 2 fin 2009. Il en est un des principaux artisans.

 

Malgré une blessure l’ayant éloigné des terrains en début de saison 2009, il est revenu à son meilleur niveau. Certainement le meilleur élément à l'heure actuel du Stade Lavallois , il est considéré match aprés match comme le numero 1 à ce poste en Ligue 2.

 

 

 BA2

 

 

 BA 1BA4


B3

Guide But 009

 

 

 

 

 

Laurent VILLEBRUN

 


   
 

 

 

 

 



Partager cette page

Repost 0